MENU

Édito

FIESTA 2017, LE BONHEUR !

Trois nuits telluriques et une après-midi récréative.

 

Cher(e)s ami(e)s, vous le savez, nous avons toujours refusé les niches musicales, les enfermements et les tous pareils, en musique comme en couleur.

Vous êtes les témoins vivants d’un festival Fiesta où l’art d’accueillir est aussi important que le plaisir de programmer des musiques heureuses !

Ce moment culturel permet de voyager vers plus de 25 pays différents pour un prix d’entrée autour de 20€ et, mine de rien, ceci met un accent sur les tarifs d’autres événements culturels.
Renouveler les publics, échanger les esthétiques, créer des moments de croisement et de rencontre, ne sont pas pour rien que des slogans agréables.

La bombe MHD, la saveur d’Amadou et Mariam, le pertinence de Chinese Man, ou l’impertinence de Bigflo et Oli tout comme le génie de Keziah Jones, la fougue de Mat Bastard, chanteur de feu le groupe Skip the Use, sont à eux-seuls des totems énergisants qui poussent à découvrir des artistes comme Labess, la tornade du Maghreb, ou Puerto Candelaria, le volcan cumbia de Colombie.
Rien n’est trop beau pour vous cher(e)s ami(e)s.

Le plaisir d’être ensemble, d’écouter, de danser, de 19h à 4h du matin est un moment rare.

BIENVENUE !!

Bernard Aubert pour l’équipe de la Fiesta des Suds